31 octobre 2011

Porto-rico ou Puerto-Rico :Outre mer USA

31 octobre 2011
Porto-Rico l'île hispanophe américaine
L'île de Porto Rico (ou Puerto Rico)  est l'un des territoires américains d'outre mer.
Porto Rico signifie en espagnol «port riche».
CULEBRA ILE PORTO RICO
île de Culebra
Les résidents de Porto Rico sont des Portoricains. En Amérique latine et aussi sur l'île elle-même les habitants sont appelé Boricua. Le nom original de l'île de Porto Rico donné par les premiers habitants amérindien Arawaks est Boricua.

Géographie et Climat
L'île est un archipel composé de l'île pricipale de Porto Rico et de ses petites îles voisines de Vieques, Culebra, Culebrita, Desecheo, Palomino, Mona, Caja de Muertos .
Puerto Rico est l'île la plus orientale et la plus petite des Grandes Antilles.

carte porto rico

A environ 150 kilomètres à l'ouest se trouve l'île d'Hispaniola ( Haiti + République Dominicaine), 100 kilomètres à l'est des îles Vierges et à 800 kilomètres au sud se trouve l'Amérique du Sud .
L'île est majoritairement montagneuse (60 % de la surface), mais il y a aussi des régions de forêts tropicales dense et des espaces arides avec des végétations xérophiles.
La plus haute montagne: le Cerro La Punta (408 mètres).
Fleuve le plus long: Rio de la Plata (97 kilomètres ) .
L'île a un climat tropical avec des températures moyennes d'environ 28 ° C.
La côte nord de Porto Rico est la zone qui enregistre le taux de pluviométrie le plus élevé, tandis que le sud de l'île est les hautes terres est relativement sec.

Population
Les habitants de Porto Rico sont répartis sur 78 communes. Plus de 80 % des portoricains ( près de quatre millions sont catholiques ) . Parmi eux 55% sont des catholiques pratiquants. Bien que l'île appartient aux États-Unis, seulement environ un dixième de la population se considère Américains.

portoricains

La plupart (87 %) se considèrent comme les descendants des Espagnols ou descendants d'esclaves africains. De plus de 93 % de la population, utilise la langue espagnol comme première langue. L'anglais est parlé par environ 7 % pour cent des portoricains comme première langue

Faune
La faune de Porto Rico est semblable à la faune des îles de l'archipel des Antilles.
Les chauves-souris sont les seuls mammifères survivants qui sont originaire de la terre natale de Porto Rico. Tous les autres mammifères terrestres tels que les chats, petites mangoustes, chèvres et moutons ont été introduits par l'homme. Dans l'océan la faune sous marine porto ricaine abrite également de nombreux mammifères tels dauphins, des lamantins et des baleines.
Coqui grenouille
Coqui
L'archipel comptabilise 349 espèces, 47,5 % vivent en état sauvage ou sont des espèces rares. Probablement l'animal le plus remarquable et célèbres de Porto Rico, le coqui, une petite grenouille endémique qui est l'une des 85 espèces de l'herpétofaune portoricains. Parmi les poissons d'eau douce, il n'y en a pas de natif, mais certaines espèces ont été introduites par l'homme. La plus grande partie de la faune se compose d'invertébrés.
L'arrivée des premiers habitants à Porto Rico (date d' il y a 4.000 ans et est d'une plus large mesure avec l'arrivée des Européens il y a 500 ans),  eût une forte influence sur la faune portoricaine.
De ce fait la chasse, la destruction des habitats naturels et l'introduction d'espèces exotiques a conduit à l'extinction de certaines espèces locales. Les efforts de conservation et en particulier pour le perroquet portoricain, a commencé dans la seconde moitié du 20e siècle . En 2002, il y avait 21 espèces menacées, comprenant deux mammifères, huit oiseaux nicheurs, huit reptiles et des amphibiens.

Histoire
L'histoire de Porto Rico a commencé avec la colonisation de l'archipel par les tribus Amérindiennes tels les Arawak il y a entre 3000 et 2000 avant notre ère.  Au moment de l'arrivée de Christophe Colomb dans le Nouveau monde ont été les habitants indigènes étaient les Tainos . Cette culture dominante locale est morte dans la seconde moitié du 16e siècle avec l'exploitation du colonialisme des conquistadors espagnol, la guerre et les maladies apportées par les européens.
Statue de Christophe Colomb
Statue Christophe Colomb
Grace à son emplacement dans les Caraïbes du nord, Porto Rico a été dans les premières années d'exploration un bastion de la conquête et la colonisation du Nouveau Monde, un véritable point clé pour l'Empire espagnol.
La plus petite des Grandes Antilles a été une importante base militaire dans de nombreuses guerres entre l'Espagne et d'autres puissances européennes pour la suprématie dans la région au cours des 16ème, 17ème et 18 Siècle.

L'île a été une étape intermédiaire sur le chemin de l'Europe à Cuba, Mexique, Amérique centrale et les territoires du Nord Amérique du Sud. Lors du 19e Siècle et jusqu'à la fin de la guerre hispano-américaine, Porto Rico et Cuba ont été les deux dernières colonies espagnoles du Nouveau Monde et a servi comme le dernier bastion des stratégies espagnole pour regagner le continent américain.
En 1898, les Etats-Unis occupèrent Porto Rico pendant la guerre hispano-américaine .
La première moitié du 20e siècle Siècle a été marquée par des luttes pour plus de droits démocratiques sous la dépendance des États-Unis. La loi Foraker de 1900, qui a établi un gouvernement civil et la Loi Jones-Shafroth de 1917, qui  accorda aux Portoricains des droits comme étant des citoyens américains.
Cette loi  ouvra la voie à la Constitution de Porto Rico et les premières élections démocratiques en 1952.



Lieu / Adresse : Porto Rico